Cassandra Wainhouse
  -  Cassandra Wainhouse

Cassandra Wainhouse

Souvent résumé à quelques traits, un contour, ou encore une main, c’est un corps générique que Cassandra Wainhouse nous donne à voir, un corps qui nous contient toutes sans être celui d’aucune. Et puis, il y a cet usage de la carte géographique, par collage, assemblage, couturage auxquels ces corps sont associés, souvent en surimpression. Alors le corps déborde les frontières, le corps se fait monde. Un monde en corps. Le travail sur papier de Cassandra Wainhouse développe ainsi une géographie de l’intime, les fragments de carte sont ceux des pays où elle a vécu, et une manière d’habiter poétiquement le monde. Mais au-delà du particulier, c’est aussi une géographie qui invite à la confrontation au réel. Celui de la possible disparition avec la série des No man’s land ou du déplacement contraint avec la série des Migrants.
.